Un joyau qui serpente depuis 4 siècles

Ce serpent de vert, qui relie Toulouse à l'étang de Thau représente le cordon ombilical entre les territoires de la région, en traversant la Haute-Garonne, l’Aude et l’Hérault.  Le tourisme fluvial a redonné une nouvelle jeunesse au Canal du Midi. Sous les ombres des platanes, les plaisanciers, dont beaucoup d’Anglais et de Suisses, découvrent un mode de vie rythmé par… la lenteur

Promenade fluviale la plus courue d’Europe, le canal symbolise la douceur de vivre à la française. Parmi ses 328 ouvrages d’art, il faut découvrir le premier grand barrage d’Europe au lac de Saint-Ferréol, pièce maîtresse de l’alimentation du Canal et le musée et Jardins du Canal, qui proposent un voyage aux sources historiques de ce formidable ouvrage.

A découvrir aussi le pont-aqueduc du Répudre, l’épanchoir de la Redorte, le port du Somail, le tunnel du Malpas, les neuf écluses de Fonséranes, l’écluse ronde d’Agde, les ouvrages sur le Libron et la pointe des Onglous à l’étang de Thau.

L’oeuvre de Riquet : un coup de génie

Né à Béziers en 1609, Pierre-Paul Riquet a toujours réfléchi à l'idée d'un canal qui permettrait de relier l'Atlantique à la Méditerranée pour gagner du temps dans le transport des marchandises, sans  contourner l'Espagne, rivale du royaume. Ce fermier général des Gabelles en Languedoc, Roussillon et Cerdagne convainc Colbert, Ministre des Finances de Louis XIV, de capter les eaux des torrents de la Montagne Noire pour les amener au seuil de Naurouze. En 1667, Riquet démarre les travaux qui nécessitèrent jusqu'à 12 000 ouvriers. En 14 ans, il investit toute sa fortune. Il s'éteint le 1er octobre 1680, à 71 ans, six mois avant l’inauguration de son œuvre.

L’aménagement ne s’arrête pas à son inauguration

On rallie alors Sète à Toulouse en quatre jours et l’Atlantique en moins de dix. L’ouvrage est achevé en 1694, après les améliorations de Vauban en alimentation, pour éviter l’ensablement du canal. Mais il ne devient vraiment Canal des Deux Mers qu’après la construction d’autres canaux : le canal de jonction à la Robine jusqu’à Narbonne, en 1787, le canal de Brienne en 1776, qui évite la chaussée du Bazacle à Toulouse et rejoint le canal au Port de l’Embouchure, le canal du Rhône à Sète en 1808, et enfin le canal Latéral qui le prolonge de Toulouse à Castets-en-Dorthe.

Carcassonne a été reliée au canal au début du XIXème siècle. Le pont-canal pour franchir l’Orb à Béziers date de 1857. La plantation d’arbres le long du canal est elle aussi ultérieure : elle n’a débuté qu’en 1764. Le transport de frêt est arrêté depuis 1989, laissant libre cours désormais à la navigation de loisirs.

Prouesses technologiques

99 écluses de Toulouse à Agde, 7 pont-canaux permettant de franchir des cours d’eau, 126 ponts, des tunnels, des aqueducs, des épanchoirs, des déversoirs… Ce sont au total 328 ouvrages d’art qui ponctuent le parcours du Canal du Midi. Certains ouvrages sont impressionnants comme les écluses de Fonseranes à Béziers, qui permettent de franchir un dénivelé de 25 mètres grâce à un appareillage d’écluses sur 315 mètres ou encore l’écluse ronde d’Agde et le port de Castelnaudary. Mais à part le pont-canal du Répudre, ceux-ci ne sont pas contemporains de Riquet. Le canal a en effet été modernisé de nombreuses fois, jusqu’aux années 70.

Embarquez sur le Canal des Deux Mers, cet ouvrage exceptionnel qui unit la Méditerranée à l'Atlantique, via Toulouse et Moissac. Le Canal des Deux Mers vous invite à vivre, en bateau ou bien au long de ses chemins de halage, son ambiance si particulière, ses paysages et son animation.

Ombragé tout au long de son parcours, le Canal des Deux Mers est une architecture de l'eau unique en son genre. Il se compose du Canal du Midi, inscrit au patrimoine mondial par l'Unesco, et du Canal de Garonne. Cet ouvrage historique fut conçu à l'origine pour le transport des marchandises. Il vit aujourd'hui un véritable renouveau avec des professionnels du tourisme qui l'animent, le font vivre et proposent toutes les formules pour vous offrir le bonheur de naviguer et de découvrir.

A Toulouse, le Canal du Midi donne la main au Canal de Garonne. Ouvert à la navigation en 1856, ce dernier s'en va vers Montech et Moissac, poursuit sa course vers l'Ouest avant de rejoindre l'estuaire de la Gironde au terme d'un parcours de près de 200 Km. Ainsi, le Canal de Garonne vint parachever le trait d'union entre Méditerranée et Atlantique, et transformer ainsi le rêve de Pierre-Paul Riquet en réalité. Avec ses péniches colorées et ses bateaux de croisière qui se croisent à l'ombre des platanes, le Canal des Deux Mers participe à la séduction de Toulouse et de Moissac. Suivre sa coulée verte permet également de découvrir d'un autre œil les paysages et les villages typiques du Midi toulousain mais également du pays de Moissac. Son histoire, son tracé majestueux, ses ports et ses capitaineries, ses écluses, ses ambiances méditerranéennes et ses charmes campagnards en font une destination privilégiée du tourisme fluvial en Europe.